Ce que vous devez impérativement vérifier avant d'acheter une bouteille d'eau

Car, si l’eau est bien bonne, le plastique dans lequel elle est enfermée peut être dangereux pour notre santé… Il reste à savoir quelle est l’eau à privilégier, celle du robinet ou celle des bouteilles d’eau ? Nous faisons nos courses et achetons nos bouteilles d’eau avec la certitude qu’elle est potable et donc, bonne à boire ! À compter d’aujourd’hui, vérifiez le fond de votre bouteille d’eau plutôt deux fois qu’une ! Eh oui, Voici ce que vous devez toujours vérifier la prochaine fois que vous achèterez de l’eau en bouteille.
Lorsque les consommateurs achètent de l’eau en bouteille, ils sont désormais priés de bien vouloir vérifier le fond de la bouteille, afin de protéger leur santé. Il faut tout regarder, comme on le dit l'apparence est souvent trompeuse.
Car, si l’eau est bien bonne, le plastique dans lequel elle est enfermée peut être dangereux pour notre santé… Si on utilise mal cette bouteille.
Les bouteilles en plastique avec des lettres comme HDP, HDPE, PP et certaines autres, ne dégagent pas de matières toxiques dans l’eau, et les autres lettres peuvent représenter les produits chimiques dans l’eau que vous buvez.
Chaque marque doit étiqueter le contenu de la bouteille, et nous vous offrons un peu d’aide pour reconnaître les bouteilles d’eau toxiques.

Les « types 1 » ne sont pas dangereux mais…

Le plastique le plus courant dans le monde pour les bouteilles d’eau est le type 1 (PET ou PETE) qui contient du plyéthylène téréphtalate, produit chimique susceptible de relâcher du trioxyde d’antimoine. Si vous êtes exposé quotidiennement à ce produit, vous pouvez contracter une irritation des voies respiratoires ou de la peau. Chez la femme, il peut engendrer une augmentation des problèmes de menstruations et de fausses couches.

Cependant, cet emballage n’est dangereux que si la bouteille est réutilisée. En effet, ces bouteilles sont destinées à être jetées pour être recyclées, une fois vidées. Alors dès que vous l’avez terminée, jetez-la directement et ne la gardez pas comme récipient. Ainsi, elle sera sans danger. C’est seulement à force de l’utiliser plusieurs fois comme récipient que l’élément chimique nocif se diffuse dans l’eau de manière conséquente.



Les types 3, 6 et 7 sont à éviter !

En réalité, les plastiques les plus déconseillés sont ceux de catégorie 3, 6 et 7. La catégorie 3 correspond au PVC, considéré comme dangereux pour la santé et l’environnement. Il n’est pas utilisé pour les bouteilles d’eau cependant, mais pour d’autres éléments domestiques comme l’isolation sur les fenêtres.
De son côté, la catégorie 6 (PS) correspond au polystyrène, contenant du styrène, toxique pour le cerveau et le système nerveux. Il est utilisé pour fabriquer des tasses et des boîtes pour certaines chaînes de restaurants. Il ne faut surtout pas s’en servir pour réchauffer des aliments ou conserver des boissons chaudes car des substances dangereuses s’en dégagent. Enfin, le plastique de catégorie 7 (O ou PC pour polycarbonate) contient du bisphénol A, un élément chimique qui perturbe le fonctionnement hormonal, notamment la destruction progressive de la production d’œstrogène chez la femme.

Les plastiques dits « sains » : 2, 4 et 5

Pour finir, il existe trois autres types de plastiques plus sûrs pour notre santé avec les catégories 2, 4 et 5. Par exemple, la catégorie 2 (HDP, HDPE ou PE-HD) ne représente aucun danger, même pour l’environnement, et elle est même conseillée par les spécialistes. Mais comme elle est 100% recyclable, il est préférable de ne l’utiliser qu’une fois. La catégorie 4 (LDPE ou PE-LD) ne libère pas de substances chimiques dans l’eau qu’elle stocke. Cependant, elle est sans danger seulement pour l’eau. Alors, ne l’utilisez pas pour d’autres produits de consommation. Enfin, la catégorie 5 (PP) ne concerne pas l’eau mais les yaourts ou les sirops, il est aussi sans danger.



Une chose est sûre. Après avoir lu ça, vous serez plus attentifs aux bouteilles d’eau que vous achèterez. Nous aussi, en tout cas…

Vous pourriez également être intéressé par ces